Le super bonus de 10 000 euros étendu aux véhicules utilitaires électriques 0 485

Un conducteur recharge sa Renault Kangoo ZE sur une borne

La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé l’extension du bonus écologique de 10 000 euros aux véhicules utilitaires électriques, dès janvier 2017.

Vous roulez principalement en ville avec votre vieil utilitaire diesel ? Lisez cette nouvelle, elle pourrait vous intéresser. En effet, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a officialisé la mise en place d’un bonus écologique de 10 000 euros pour l’achat d’un véhicule utilitaire électrique, à partir de 2017 (il existe depuis avril 2015 chez les VP).

Seule condition pour bénéficier de ce « super bonus » : mettre à la casse son vieux utilitaire à moteur diesel et âgé d’au moins 10 ans.

Marie Castelli de l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France) s’est félicitée de cette mesure. Elle a déclaré :

[miptheme_quote author= »Marie Castelli, secrétaire générale de l’association Avere-France » style= »boxquote text-center »]Cette mesure peut concerner les petits artisans, les maraîchers, tous ces gens qui aujourd’hui ont des camionnettes diesel de plus de dix ans. Cela leur permet d’acquérir un véhicule neuf à un prix vraiment réduit et de penser à l’électrique[/miptheme_quote]

Ce bonus écologique va permettre de ramener le prix d’un Renault Kangoo ZE à moins de 12 000 euros HT, par exemple (hors coût de location des batteries) ou celui d’un Nissan e-NV200 à moins de 16 000 euros HT.

Le problème de l’autonomie

Une bonne nouvelle donc, d’autant que la principale faiblesse des véhicules électriques – l’autonomie des batteries – devient de moins en moins problématique. Le nouveau Kangoo ZE 2017, par exemple, pourra parcourir 200 km en conditions réelles d’utilisation. Ce qui est suffisant si vous circulez principalement en ville.

Pour info, sur les 11 premiers mois de l’année 2016, plus de 5100 utilitaires électriques ont été immatriculés en France. Cela représente une hausse de 24% par rapport à la même période en 2015.

 

Laisser un commentaire

Send this to a friend